750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par escoffier sandrine


Pourquoi est-ce que je ne suis pas invité ?

Vous avez sûrement pensé que les français étaient froids, distants et ne s'intéressaient pas à vous.

Je réponds : oui et non.

Oui c'est vrai, en France les gens ont l'habitude d'un petit cercle d'amis et c'est tout.

Non, il n'y a rien contre vous. Ils peuvent vous trouver sympathique mais ce n'est pas culturel d'inviter de façon très spontanée.

La chose positive c'est que maintenant, avec les “jeunes” générations, cela évolue et les gens peuvent inviter plus spontanément.

Et souvenez-vous que les français ne mélangent pas vie privée (amis) et vie professionnelle (collègues).

Pour un français, un collègue sympathique est un collègue sympathique mais ce n'est pas un ami.

Et c'est la même chose avec les voisins. Même si les voisins sont sympathiques, il est rare de les inviter.

Avec les voisins, on reste à l'interaction basique : “bonjour ça va ?” / “oui ça va”.



Dans ce contexte, faites attention à certaines phrases du type :

“à la prochaine fois”, “passez un jour à l'occasion”

Si un français vous dit “passez un jour à l'occasion” cela ne veut pas vraiment dire ça ! Si vous allez spontanément frapper à sa porte, il va être surpris et peut-être un peu embarrassé (tout dépend de son âge, si vous êtes étudiant ce n'est pas un problème, si vous avez 40 ans c'est moins possible).

En fait il s'agit d'une interaction du type “ça va ?” / “ça va”. On peut dire qu'elle est socialement programmée mais ce n'est pas une “vraie”invitation.

En France, une vraie invitation est plus formelle et précise la date et l'heure. Si c'est trop vague, c'est une phrase de politesse type.

Exception : si votre voisin(e) vous dit plusieurs fois de “passer un jour à l'occasion”, de “passer un jour prendre un café”, si l'invitation est répétée, alors vous pouvez. Mais précisez quand même quand :

“Passez prendre le café un jour”

“Oui pourquoi pas ! Mardi vers 14 heures ça va ?”

Dans ce cas c'est vraiment clair. Les deux parlent de la même chose et ils sont d'accord. Vous pouvez y aller.


On m'invite, j'accepte comment ?

Félicitations !

Cela signifie vraiment qu'ils veulent mieux vous connaître et vous allez peut-être faire partie de leur “petit cercle”.


Acceptez simplement en disant : “oui, merci, c'est gentil”, “avec plaisir”.


Si vous ne pouvez pas (ou ne voulez pas) : “Désolé mais je ne peux pas”, “c'est gentil mais je ne peux pas”, “ça me fait plaisir mais je ne peux pas”.

 


Est-ce que j'apporte quelque chose ?

Oui.

Si vous êtes invité(e) pour la première fois :

Si c'est pour le café apportez un petit bouquet de fleurs, des gâteaux pourquoi pas.

Si c'est pour un repas, apportez un bouquet de fleurs ou une bouteille de vin.

Si ce n'est pas la première fois :

Félicitations ! Vous pouvez apporter un bouquet ou du vin mais vous pouvez aussi apporter quelque chose à manger : le dessert. Si vous voulez apporter le dessert, précisez-le quand on vous invite : “j'apporte le dessert”, “j'apporte quelque chose ?”.

Si votre hôte refuse, ce n'est pas un problème, rassurez-vous mais plutôt un rituel de politesse. En fait, il faut insister en général parce que le premier réflexe est de refuser.


Quand vous arrivez chez vos hôtes, donnez votre bouquet ou votre bouteille. Votre hôte vous remercie et vous lui répondez :

“Non, ce n'est rien”, “mais de rien”.

Si vous offrez quelque chose emballé dans du papier cadeau, votre hôte va l'ouvrir devant vous et s'il y a d'autres invités, ce sera devant tout le monde.


J'arrive, je dis quoi, je fais quoi ?

À quelle heure j'arrive ? Si votre hôte vous indique une heure (midi, midi trente), sachez que vous pouvez arriver environ à cette heure, ce qui signifie : jusqu'à 30 minutes après l'heure, mais pas avant...


Quand vous arrivez, votre hôte vous invite à entrer “entrez je vous en prie”. Répondez simplement “merci”.

Il va probablement vous demander “vos manteaux”, “donnez-moi vos manteaux”.

Si on vous présente à d'autres invités, répondez “enchanté”, “enchanté de vous rencontrer”, “je suis enchanté”.


Attendez qu'on vous invite à vous asseoir : “asseyez-vous”, comme ça vous savez aussi où vous asseoir et s'il y a une place particulière que vous devez (ou ne devez pas) occuper.


Je suis invité pour un apéritif

On va vous offrir à boire une fois, puis une deuxième, en général pas de troisième ! Mangez lentement ce qui est sur la table parce qu'en général il n'y a rien d'autre et ça doit durer tout l'apéritif. Vos hôtes se sentiraient embarrassés si après 20 minutes vous aviez tout mangé et que les plats restaient vides parce qu'ils n'ont rien préparé d'autre...



Je suis invité pour un repas

Si je ne veux pas reprendre du plat quand mon hôte me demande “vous en voulez encore ?, ” je refuse simplement en disant : “non merci”.

Si j'en veux encore, je ne me sers pas moi-même, j'attends que mon hôte me propose “vous en voulez encore ?”, à ce moment je peux dire“oui, merci”, “oui, je veux bien”.

C'est la même chose pour le vin. Si votre hôte ne vous ressert pas de vin, vous allez rester avec votre verre vide ! (C'est pour ça qu'il vaut mieux faire comme pour les plats à l'apéritif : en laisser un peu).

Les seules choses que vous pouvez faire vous-même sont :

boire de l'eau (sans oublier de proposer de remplir le verre de vos voisins) : “quelqu'un veut de l'eau ?”, “qui veut de l'eau ?”, “vous voulez de l'eau ?”,

vous servir en pain (sans oublier de faire servie les gens autour de vous) : “vous en voulez ?”.

Si le pain (ou l'eau) est loin de vous, vous pouvez demander “est-ce que vous pouvez me faire passer le pain s'il vous plaît ?”.



Je pars, je dis quoi, je fais quoi ?

Très intéressant ! Vous devez trouver le “bon moment”. Il n'y a pas de règle vraiment fixe.

Si vous êtes invité à un apéritif, environ 30 minutes après avoir fini votre deuxième verre paraît raisonnable (un apéritif dure entre 1 et 2 heures). Vous pouvez aussi utiliser cette technique : après le deuxième verre, votre hôte va probablement vous demander si “vous voulez boire quelque chose d'autre ?”, “je vous ressers ?”, utilisez ça comme excuse pour dire que vous allez partir : “non merci, parce que je vais bientôt partir”.

Cette “technique” est valable aussi pour un repas si on vous demande si vous voulez encore du café ou boire un digestif.


Mais s'ils ne vous offrent plus rien, que dire ?

Attendez un peu et trouvez un moment où la conversation ralentit, et lorsque des silences apparaissent, c'est le moment pour dire que vous allez partir : “Bien, je vais vous laisser”, “Bon, je vais y aller”, et ajoutez “je vous remercie, j'ai passé un très bon moment”.



Quand est-ce que je rends l'invitation ?

En tant qu'étranger vous pouvez inviter quand vous voulez, vous pouvez un peu maltraiter la règle (tacite ) qui demande un certain temps entre deux invitations (on peut facilement laisser passer 2 mois). Mais attention, si dès le lendemain vous proposez de rendre l'invitation, vos hôtes risquent de sentir un peu de pression.



Je dois aller aux toilettes

C'est un sujet qui paraît peut-être un peu étrange mais tant pis puisqu'il y a des règles propres à chaque culture, pour ce sujet aussi. Vous avez sûrement remarqué en vous promenant qu'en France il n'y a presque pas de WC publics et surout pas gratuits (ni propres malheureusement). C'est tout simplement parce qu'en France c'est un sujet relativement tabou.

Quand vous êtes invité chez des gens ou si vous allez au restaurant, essayez si possible de ne pas aller aux toilettes (sauf si vous êtes invités chez des amis que vous connaissez bien, alors ça va).

Si vous devez y aller, n'y allez pas pendant le repas. Choisissez un moment avant ou après.

“excusez-moi, où sont les toilettes ?”.


 

Retour au sommaire des interactions sociales



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article